0
Articles

Réussir à lâcher prise pendant les vacances

By 23 juillet 2022No Comments

Vous attendez les vacances avec impatience ? 😎 L’été, c’est le meilleur moment de l’année pour couper le mental et rompre un peu avec le travail. Se retrouver avec soi, ses amis, sa famille, et surtout se ressourcer. On rêve toute l’année de piscine, de montagne, de mer, d’apéro avec les amis. Mais quand le grand jour arrive, en général, cela ne se passe pas toujours comme prévu !

eric terrade KYVDANvjg unsplash

Réussir à rompre psychologiquement et physiquement avec son travail

Vous êtes un jour avant les vacances et une tonne de pensées obsessionnelles viennent vous envahir sur votre lieu de travail. « Je n’aurai jamais fini de boucler le dossier avant de partir en vacances », « quand je vais revenir au boulot, j’aurai une tonne de mails à traiter », « je dois encore assister à une réunion, je vais sortir tard », « au retour des vacances, je dois traiter ce dossier, il est impératif et indispensable pour ma carrière »…

Bref, vous l’aurez compris… Le surmenage est souvent mis en avant pendant et après les vacances. Comment réussir à décrocher du travail pendant quelques semaines ?

Tout d’abord, vous pouvez faire un tableau pour trier les tâches urgentes et non urgentes. Puis, vous pouvez ranger et trier vos documents avant de partir en vacances. Un bureau rangé est synonyme d’une tête organisée !

Vous pouvez poser sur papier tout ce qui vous angoisse pour arriver à prendre de la hauteur et du recul sur la situation. Souvent, nous pensons qu’il s’agit d’éléments insurmontables alors qu’en réalité nous pouvons les dépasser. En organisant, vos pensées vous découvrirez, peut-être, que les tâches étaient peu nombreuses ou du moins réalisables…

Le premier jour des vacances, tenez un planning avec des activités que vous n’avez pas eues le temps de réaliser avant votre départ. Cela peut être du rangement, du jardinage, de la lecture, une activité physique ou musicale…

Le cerveau n’aime pas du tout le vide. Il est très important de s’offrir à la nouveauté et de s’investir dans les activités pour vous déconnecter complètement. Je vous invite même à prendre quelques jours de pause et apprendre à ne rien faire… Il est vrai qu’il s’agit d’une journée difficile à mettre en place. Vous pouvez être aidé par un spécialiste.

 

L’impact du sur-contrôle sur notre santé ?

Quand nous travaillons toute l’année, il est difficile d’arriver à se poser, à prendre soin de soi et à écouter notre corps. Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question le matin au réveil, « comment je me sens dans mon corps ? », et surtout pourquoi je ressens ça ? En tenant compte de ces éléments, vous comprendrez votre état interne, tout ce que vous endurez et portez au travail.

Le sur-contrôle est le fait de toujours vouloir en faire plus et ne pas réussir à s’écouter. Cela provoque des tensions physiques et physiologiques. En prenant un jour off, vous protégerez votre santé et cela sera très bénéfique pour votre corps. Vous vous dites sûrement : « oui, mais je ne peux pas faire autrement ». Or, vous pouvez les réaliser, la vie est faite de choix.

Quelles sont les conséquences si nous n’arrivons pas à couper avec notre travail ?

Les conséquences peuvent être très importantes, surmenage, maladies mentales telles que le burn-out, mal de dos, eczéma, psoriasis, perte ou augmentation de l’appétit, perte de libido, fatigue chronique…

En tout premier lieu, la fatigue et l’irritabilité vont vous envoyer un message. Elles apparaissent pour vous demander d’activer le « mode pause ». Si vous n’écoutez pas votre corps et que vous tentez de trouver « des excuses » en vous disant « oui, mais j’ai beaucoup de travail, les enfants ont été pénibles hier soir, je n’ai pas pu fermer l’œil de la nuit ». Vous subirez d’autres symptômes comme le mal de dos, les pleurs, les problèmes de peau et les problèmes de santé…

Lorsque ces mécanismes se mettent en place, ils montrent que votre corps à besoin d’une pause. Mais souvent, à l’approche des week-ends ou des vacances, un sentiment de culpabilité vous envahit. Vous ne voulez pas que vos collègues réalisent un travail à votre place. Vous vous sentez mal d’être en vacances pendant que les autres sont au travail ?

L’importance de lutter contre les émotions négatives

Les sentiments de culpabilité, de contrôle, de peur ou encore de honte peuvent surgir face à l’appréhension des vacances. Ces émotions fortes, nous blessent que ce soit moralement ou physiquement. Il faut les accepter et se dire qu’elles ne sont ni négatives ni positives. Elles sont là pour vous apporter un message et vous demander de prendre soin de vous. En les comprenant, vous pourrez les accepter. Le meilleur moyen pour les appréhender est de pratiquer la méditation pleine conscience ou la respiration.

Votre émotion est présente en vous, vous aurez beau la fuir elle reviendra toujours, voire plus forte. Elle est souvent accompagnée d’une pensée obsessionnelle qui est souvent notre ego. Lorsqu’un élément tourne en boucle dans votre tête sans jamais s’arrêter, cela vous fait encore plus culpabiliser. Alors, pensez à vous poser un instant.

Fermez les yeux et écoutez sans jugement votre corps. Vous pouvez être assis ou marcher. L’important est d’écouter les bruits de la nature, de ressentir et de respirer. Utilisez vos cinq sens le plus possible. Parlez à votre émotion, dites-lui tout ce que vous ressentez et tout ce que vous pensez. Finissez par lui dire : « merci « émotions » d’être dans mon corps, j’entends que tu es là et je t’accepte, maintenant je te demande de partir ». Et c’est souvent quand vous l’aurez accepté qu’elle disparaîtra.

Comment réussir à faire le plein d’énergie ?

Pour faire le plein d’énergie, il est très important de bien préparer votre départ. Passez le relais à certains collègues en qui vous avez confiance pour qu’au retour de vacances, vous puissiez poursuivre votre travail en toute sérénité.

Il est important de prendre conscience que vos valeurs ne déterminent pas votre travail. Si vous loupez une affaire ou ratez une vente, vous n’êtes pas quelqu’un de nul. Vous êtes vous avec vos valeurs qui ne changeront jamais. C’est dans les erreurs que nous apprenons. Donc au lieu de dire que vous êtes dans l’erreur ou dans les échecs dites plutôt que vous êtes dans l’apprentissage.

Il est important de respecter certains piliers comme boire, manger, dormir et être dans la nature. Développer sa créativité, faire des sorties, s’enrichir culturellement et surtout jouer avec vos enfants. Cela permet de recréer des liens avec vos clients et de revoir vos priorités par rapport au travail et aux vacances.

Mais le meilleur conseil que j’ai à vous donner c’est vraiment de lâcher prise de vous abandonner sans aucune culpabilité, sans aucune honte, sans aucun contrôle et anticipation de la situation.

Et la meilleure des choses à faire et de se faire accompagner, car tout seul ce n’est pas évident. En effet, on a certaines blessures du passé qui viennent nous hanter comme l’injustice ou l’humiliation qui sont très présentes au travail et qui sont liées au burn-out, au contrôle et à la reconnaissance. C’est en travaillant sur vous, sur le lâcher prise et sur vos blessures (car on a tous des blessures heureusement), que vous pourrez prendre confiance en vous et partir sereinement en vacances sans être dans l’anticipation.

Comment appréhender la rentrée ?

Si vous avez bien profité de vos vacances, la rentrée pour vous sera un jeu d’enfant, mais il se peut que vous anticipiez avec beaucoup d’anxiété la reprise du travail en retournant dans une routine « boulot, métro, dodo » ou alors retrouver certains collègues que vous n’avez pas forcément envie.

Ce que je vous invite à faire la veille et de faire une liste de tâches qui pour vous serait importante à réaliser à votre retour. Par exemple, checker vos mails, reprendre le boulot là où vous en étiez la dernière fois, aller voir vos collègues pour savoir ce qui s’est passé en votre absence…

Puis, je vous invite à faire une relaxation dynamique pratiquée en sophrologie, avec une visualisation.

PS: Retrouver tous les autres articles sur https://www.doctoome.com/blog/vacances-une-coupure-dans-votre-travail/